Catégorie : Non classé

 

Une campagne à « idées tirées »

Une campagne à « idées tirées »

Cher Monsieur X,

Depuis mes 16 ans je milite pour défendre mes idées…

Depuis mes 16 ans, à chaque nouvelle élection (En Belgique c’est assez régulier), je retrousse mes manches pour préparer des panneaux, coller, planter, plier, timbrer, distribuer…

Depuis mes 16 ans, j’ai la chance de rencontrer des centaines de militants toute couleur politique confondue qui, comme moi, s’investissent par passion pour défendre des idées, des projets…

Depuis mes 16 ans je partage avec eux, autour du traditionnel barbecue de fin de campagne, la joie d’une victoire électorale ou parfois, plus rarement, la déception de se retrouver sur les bancs de l’opposition. L’occasion aussi pour les plus anciens de raconter, comme une légende, ces querelles de colleurs d’antan et ces vieilles méthodes d’une politique que je croyais révolue depuis longtemps et qui consistait à casser plus de panneaux qu’à en planter…

Malheureusement, depuis quelques jours maintenant, je déplore la destruction systématique de certains de mes panneaux, mais aussi d’autres jeunes candidats et colistiers. 

Alors petit rappel de circonstance : la démocratie doit permettre à tous les candidats de se faire connaître dans le respect des règles électorales. Je condamne et condamnerai toujours ces méthodes du passé qui constituent tout simplement une atteinte à la liberté d’expression et à la démocratie.

Monsieur X, je suis persuadé qu’il y a un militant qui sommeille en vous, réveillez-le et rejoignez moi sur le terrain des idées.  Je vous y attends.

D’ici là, bonne campagne 😉

PS : Les temps changent, pensez à casser aussi la DashCam quand vous détruisez mon panneau remorque… 😀

 

Raphaël SZUMA

Saison 2018 – 2019

Nous avons le plaisir de vous annoncer la prochaine saison 2018 – 2019, la douzième déjà ! Et cela n’aurait pas lieu d’être sans votre présence et votre soutien. Nous vous en remercions !

Vous découvrirez début septembre dans votre boite aux lettres la nouvelle brochure comprenant toutes les prochaines activités. Mais pour les plus impatients d’entre vous, le programme sera disponible en ligne dès ce jeudi 16 août !

Pour ceux qui ne nous auraient pas communiqué leur adresse postale, vous aurez le loisir de découvrir notre programme sur notre site web. Si vous avez déménagé depuis l’an dernier, n’oubliez pas d’aller vérifier sur votre compte en ligne si votre nouvelle adresse postale a bien été modifiée afin de recevoir la brochure chez vous !

Nous vous invitons d’ores et déjà le jeudi 4 octobre prochain pour la célèbre séance inaugurale à laquelle nous vous parlerons de des Femmes romaines et égyptiennes qui ont marqué l’Histoire !

N’hésitez pas à revenir vers nous pour toute question,

Au plaisir de vous revoir,

Raphaël Szuma, Stéphanie Szuma, Mélanie Droumart et toute l’équipe de Ptah-hotep

Street art

Behind the tunnel, Street-art in muros

De Collectif Street art

Suite au projet « l’art, ça déchire ! » initié par l’Espace Bernier et la Maison des jeunes de Waterloo, le tunnel de la gare de Waterloo a été réaménagé par un collectif de graffeurs issus de la région bruxelloise et du Brabant wallon.

à vous initier à leur art et à leur démarche. 

 

Workshops/Conférence/Rencontre

Du 07/09/18au 23/09/18

Tarifs : Entrée libre

Espace Bernier – Espace d’exposition
Du 7 au 23 septembre 2018
Du mercredi au vendredi : 14h-17h
Du samedi au dimanche : 14h-18h

Ptah-hotep 12e saison

Mesdames, Messieurs,

Depuis la nuit des temps, l’humanité tout entière n’a eu de cesse de repousser les frontières de l’inconnu. De la maîtrise du feu à la Crypto monnaie, en passant par l’architecture, l’ingénierie, la médecine, la communication, l’astrologie, l’art et la philosophie… il n’est pas d’avancée majeure sans cette insatiable soif d’apprendre et de comprendre qui anime l’homme au plus profond de lui-même.

A l’heure où l’intolérance et le repli sur soi bousculent trop souvent nos idéaux en s’appuyant sur nos incertitudes et nos peurs, il me semble plus que jamais essentiel de raviver la flamme de l’optimisme et de la curiosité berceau d’une meilleure compréhension du monde, de l’autre, de la différence…

Guidé par cette conviction profonde, l’Asbl Ptah-Hotep multiplie, cette année encore, ses cours, conférences, excursions… vous conduisant,  à la découverte des civilisations anciennes.

De la Gaule à l’Egypte, en passant par la Rome Antique, le Mexique ou  la Grèce nos « passeurs d’histoires » que vous aurez l’occasion de découvrir ou redécouvrir au fil de cette saison 2018-2019, partageront sans relâche leur passion pour celles et ceux qui, il y a à peine quelques siècles, construisaient les fondements du monde d’aujourd’hui.

Je ne pourrai pas mieux conclure qu’en cédant la plume à Virgile (Publius Vegilius Maro) qui soulignait que « nous pouvons nous lasser de tout, excepté d’apprendre. »

Je vous souhaite à tous une excellente saison 2018 – 2019 et espère vous voir nombreux lors de la présentation de notre saison le jeudi 4 octobre à la salle jules Bastin.

Programme disponible sur www.ptah-hotep.be

Raphaël SZUMA

Président

Demandez le programme

Madame, Monsieur,

Cela fait désormais 40 ans que l’Espace Bernier est au cœur de la vie culturelle de la cité du lion. Bien sûr depuis 1977 le Centre culturel de Waterloo en a parcouru du chemin. Au sens propre d’abord, avec son déménagement rue François Libert, ensuite et surtout grâce à la volonté inébranlable qui anime toutes celles et tous ceux qui tout au long de ces années ont fait vivre l’Espace Bernier et ont permis de construire un projet culturel empreint de tolérance et d’esprit critique.

Aujourd’hui, avec le soutien de l’Echevinat de la Culture, le Centre culturel accueille chaque année pas moins de 6500 spectateurs, mais aussi 5000 élèves dans le cadre des spectacles scolaires et plus de 2000 visiteurs lors de nos expositions. Si votre fidélité me comble chaque année, elle résulte sans conteste de l’excellent travail d’une équipe passionnée que je tiens par ces quelques lignes à remercier chaleureusement.

Fort de cette passion, et de nos quarante années d’expérience, nous nous voulons résolument tourné vers l’avenir puisque nous déposerons dans quelques semaines une demande de reconnaissance pour les cinq prochaines années auprès de la Fédération Wallonie Bruxelles dans le cadre du nouveau décret assurant une partie de notre subventionnement. Guidé par la volonté constante de développer davantage encore la participation citoyenne, tout en renforçant le tissu associatif local, c’est tout naturellement avec les Waterlootois que s’est construit, dans un bouillonnement créatif, le projet d’action culturelle pour les cinq années à venir que vous découvrirez prochainement.

Des rencontres passionnantes qui prouvent une fois de plus qu’un Centre culturel, quel qu’il soit d’ailleurs, est bien plus qu’un simple espace de diffusion.

C’est aussi un lieu de rencontre, d’animation et de créativité. Il se doit de permettre à chacun d’accéder, de confronter, de commenter, et de critiquer l’Art et la Culture pour une meilleure compréhension du monde qui nous entoure. C’est toute l’ambition du programme culturel 2018-2019 que vous découvrirez, je l’espère, avec autant de plaisir que nous avons éprouvé lors de son élaboration.

Je vous remercie pour votre fidélité,

Raphaël SZUMA

Président Espace Bernier – Centre culturel de Waterloo

 Téléchargez le programme ICI

Elections 2018. Liste MR….

10esur la liste MR

Hazard, Messi, Pelé, Rooney ou encore Zidane l’ont porté avant moi, c’est dire si le challenge est de taille ! Dans un tout autre domaine, je suis très fier de porter le numéro 10 sur la liste MR de Waterloo menée par Florence Reuter.  En route pour octobre 2018 avec une équipe de choc !

En effet, La liste MR de Waterloo en vue des prochaines élections communales est désormais connue.  Une liste « représentative des Waterlootois, équilibrée, dynamique et motivée»que vous découvrirez ci-dessous :

 

  1. Florence Reuter
  2. Yves Vander Cruysen
  3. Aisling d’Hooghe
  4. Brian Grillmaier
  5. Bernadette Delange
  6. Cédric Tumelaire
  7. Aurélie Naud
  8. Alain Schlösser
  9. Penina Soudry-Benzennou
  10.  Raphaël Szuma
  11. Claire Bertrand
  12. Jean Ruwet
  13. Célinie Leman
  14. Marc Van Rysselberghe
  15. Marie-Pia Janssens
  16. Jad Touimi
  17. Nathalie Thonon
  18. Philippe Hermant
  19. Méro Psarradelis
  20. Bernard Gebara
  21. Jacqueline Detroz
  22. Janusz Linkowski
  23. Marianne Somers-De Wachter
  24. Didier Londes
  25. Annie Léger
  26. Baudouin Dessy
  27. Fabienne Marcelis
  28. Alexis Verheyen
  29. Catherine Detry
  30. Tanguy Stuckens
  31. Étienne Verdin.

Les boîtes à livres débarquent…

Les boîtes à livres débarquent

 

La première a été installée près de la plaine de jeux au croisement de l’avenue Fructidor et du boulevard de la Cense. D’autres vont suivre. B.J.

Ça y est, Waterloo s’y met également à présent. La cité du Lion vient de succomber au plaisir des boîtes à livres. La première a été installée et inaugurée vendredi dernier sur un site très fréquenté par les familles, près de la plaine de jeux au croisement de l’avenue Fructidor et du boulevard de la Cense. Dans un avenir plus ou moins proche, d’autres devraient suivre dans divers quartiers de la commune.

Concrètement, tout le monde peut y déposer un coup de cœur littéraire ou y puiser gratuitement un livre, un roman, un album partagé par un autre lecteur. Plutôt que d’être délaissés au fond d’une bibliothèque, ces ouvrages connaissent ainsi une nouvelle vie.

Ce projet a été initié par l’ASBL Zinzolin et est porté par l’Espace Bernier. «Toutes les boîtes ont été décorées par des enfants ou des adultes ayant participé aux ateliers organisés par ce Centre d’expression et de créativité », explique Raphaël Szuma, le président du Centre culturel de Waterloo.

Quatre autres boîtes devraient être installées prochainement dans le quartier du Chenois (près de l’école communale), dans le quartier Sainte-Anne (sur le petit terre-plein face à l’école), aux abords de l’Espace Bernier, et dans le quartier de Mont-Saint-Jean. Cette dernière boîte sera installée plus tard, probablement face à l’école communale de l’avenue des Chevaliers de Malte. Elle sera réalisée par les élèves de l’école durant l’année scolaire 2017-2018.

Copyright © 2017 Editions de l’Avenir. Tous droits réservés

L’Avenir – Local: Brabant Wallon – 04 juil. 2017 Page 7

Florence Reuter conduira la liste MR…

Florence Reuter conduira la liste MR en octobre 2018


 Réuni vendredi soir au Waterloo Tennis, le comité du MR de Waterloo a désigné la bourgmestre Florence Reuter tête de liste en vue des élections communales de 2018. 

«Une trentaine de personnes étaient présentes et la désignation de Florence Reuter a été approuvée à l’unanimité, indique Raphaël Szuma, secrétaire politique, conseiller communal et aussi chef de cabinet au MR provincial.

Nous avons en outre effectué lors de cette soirée un tour d’horizon des différents projets en cours à Waterloo, dont celui du bois des Bruyères. Florence Reuter sera donc tête de liste MR à Waterloo en 2018 et est d’ores et déjà officiellement chargée de confectionner la future liste.»

Des rencontres et des consultations seront donc entamées sans doute dès cet été à ce propos…

 É.G.

Suite… L’Avenir – Local: Brabant Wallon – 04 juil. 2017 Page 7

Il faut le savoir…

La commission des Pouvoirs locaux du parlement de Wallonie a approuvé les nouvelles dispositions qui réglementeront les élections communales et provinciales de 2018 au sud du pays.

Changement majeur :  Suppression de l’effet dévolutif


La suppression de l’effet dévolutif du vote en case de tête vise à réduire la portée de certains calculs stratégiques des politiques qui confectionnent les listes, afin de favoriser une expression plus directe du choix de l’électeur. PS, MR et cdH réclamaient la suppression de cet avantage conféré aux candidats qui ont été bien positionnés sur la liste et bénéficient à ce titre, en plus de leurs voix de préférence, de celles contenues dans un pot commun.

Ecolo, en revanche, croit que cette suppression offrira une prime aux élus sortants, parce qu’ils sont déjà largement connus, plutôt qu’aux candidats ayant la volonté de « réoxygéner » la politique. Les femmes et les jeunes candidats seraient ainsi défavorisés, ce que conteste le gouvernement.

« Espace Bernier ».

Né le 10 février 1902 au Chemin des Postes, dans le quartier du Chenois, rattaché à cette époque à Braine-l’Alleud, l’ami des arbres et des oiseaux, aurait eu 100 ans en 2002. 

Paveurs de père en fils, ses ancêtres s’étaient établis dans le Brabant wallon depuis le XVIIIème siècle.
Le futur poète entame ses études primaires à l’école communale du Chenois mais il doit les poursuivre, dès 1908, à Haine-Saint-Pierre, ses parents s’étant fixés au Pays Noir pour des raisons professionnelles. 

Il fréquente ensuite l’école moyenne de La Louvière, puis l’Athénée du Centre de Morlanwelz où son professeur de français, le poète Gaston Heux, lui révèle la poésie avant de l’initier à la versification. Armand Bernier se marie en 1927 et s’installe à Bruxelles avec son épouse la même année.
D’abord correcteur d’imprimerie à La Nation Belge, il entre bientôt au gouvernement provincial du Brabant, où, pour des raisons de santé, il termine prématurément sa carrière comme chef de service aux Beaux Arts en 1964. Il meurt à Forest, le 27 novembre 1969.

Armand Bernier fut également co-directeur de la revue L’Avant-Poste, avec Maurice Quoilin, de 1929 à 1940, membre du Comité des Cahiers du Nord, du Journal des Poètes et du Thyrse. Il collaborera activement à ces diverses revues ainsi qu’au quotidien L’Eclair, à la page littéraire et artistique du Soir et du Soir illustré.  Chantre du Brabant wallon, il lui consacre, en 1944, une causerie, Le Brabant pittoresque, terre d’inspiration de nos peintres et de nos littérateurs, qui sera publiée, la même année, dan La Revue de viticulture et d’arboriculture fruitière de La Hulpe. Ses poèmes furent traduits en une dizaine de langues, ainsi qu’en dialecte wallon. Ils inspirèrent aussi de nombreux musiciens.

Poète, conteur, essayiste, chroniqueur littéraire et artistique, Armand Bernier est titulaire de nombreux prix. En 1992, la Commune de Waterloo décide de nommer son Centre Culturel « Espace Bernier ».

Sources : http://www.maisondelapoesie.be

Son livre est en vente au Centre culturel au prix de 5€